Le blues-rock du serpent blanc


Whitesnake, groupe anglais formé par l’ancien chanteur de Deep Purple seconde période, l’emblématique David Coverdale, a toujours évolué musicalement dans une registre blues-rock.
Slide it in , paru en 1984, permet à la voix puissante et chaude de Coverdale de s’exprimer sur des compositions très bien servies par des complices chevronnés.
Si au fil des années, les membres accompagnant Coverdale ont changé, évolué, la musique, elle, reste la même et permet au chanteur de faire étalage de son registre vocal, puissant on l’a dit, mais aussi parfois très langoureux, proche d’un crooner.
Gambler, Standin’in the shadow, Slow and easy, sont autant de titres qui illustrent parfaitement l’univers musical du groupe.
Membre éminent de la nouvelle vague du hard-rock britannique au début des années 80, Whitesnake, un groupe de scène dont les albums étaient très attendus par son public.

Guillaume

 

 

Publié le 15 novembre 2011, dans Chroniques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :