Mixité… musicale


Derrière ce titre étrange,  un mot de dialecte indien qui signifie ce qui est pur contre ce qui est beau, se cache un trio pour le moins hétéroclyte : un pianiste compositeur grec de musique classique, Vassilis Tsabropoulos , un contrebassite de jazz très éclectique norvégien, Arild Andersen, et un batteur  américain, John Marshall,  issu du monde du rock, quand il oeuvrait au sein du groupe Soft Machine.

Au final, une oeuvre riche, qui nous emmène dans des paysages, des ambiances sonores tout à fait subtiles. Ce trio, oublie les soucis d’égo, place seule est faite à la musique, aux silences, aux ambiances chaloupées, apaisantes, magnifiques. Les univers originaux  et musicaux  des 3 musiciens se complètent à merveille pour donner vie à cette musique intemporelle, riche.

Achirana est un très beau disque. J’espère que cette réussite, dans cette formule, en appellera d’autres, et pourquoi pas un prolongement scénique.

Guillaume.

Publicités

Publié le 24 janvier 2012, dans Chroniques, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Salut Guillaume, je te trouve un peu « vache » !!
    Tu nous présentes ce CD comme une merveille et on n’a même pas droit à un p’tit extrait.
    Comment veux tu que je fasse une critique ??
    Par contre, Je suis partant pour une réservation.
    Au plaisir d’en discuter avec toi.
    RM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s