Etta James rejoint le paradis du Blues


Etta James, chanteuse de jazz, de blues s’est envolé définitivement le 20 janvier, à 74 ans, pour le Paradis du Blues.

Elle a démarré le chant à 5 ans, dans une chorale d’église baptiste, dirigée par James Earl Hines.Dans les années 6o, elle enregistera sur le célèbre label Chess Records. Au cours des 17 albums enregistrés entre 1963 et 2011, Etta James nous gratifiera de sa voix si rare et particulière, capable de chanter du blues, du gospel, du rock (voir la video jointe).

Aujourd’hui parti rejoindre les anges, elle laisse un sillon musical, vocal, indélébile. Une grande voix s’est éteinte.

Albums à écouter : At last (1961) ; Mystery lady (songs of Billie Holiday,1994) ; Blue Gardenia (2001) ; Blues to the bone (2004).

Guillaume.

Publié le 18 février 2012, dans Chroniques, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :