Fatou, la femme africaine


Fatoumata Diawara est une comédienne (depuis plus de 13 ans), auteur-compositrice-interprète, Malienne, vivant en France. Nous l’avons remarqué dans le rôle de la méchante sorcière Karaba dans la comédie musicale Kirikou et Karaba. Mais elle a accompagné aussi de grands noms : Damon Albarn, Herbie Hancock, Toumani Diabaté, Cheick Tidiane Seck et Oumou Sangaré. En 2011 elle a sorti son premier cd en solo, où elle a composé les 12 titres, assumé les arrangements et la production.

Fatou ressemble à une déesse, elle a un sourire radieux, une élégance incroyable, jonglant entre guitare sèche et Kamele n’goni. Elle chante en Bambara, sa langue natale (les paroles des chansons sont traduites sur le cd).

Bien qu’une impression de douceur, de sensualité ressort de cet album, les textes de Fatoumata sont engagés : Kanou est une vision déabusée sur le droit qu’à une femme de choisir son conjoint. Sowa raconte la pratique africaine de faire élever ses enfants par d’autres et Boloko parle du sujet difficile de l’excision.

Un très bel album, très actuel et en même temps qui puise sa source dans le folklore de la culture africaine. Elle nous emporte (serait-ce une véritable sorcière ? ), là-bas très loin du côté de son enfance et de ses racines.

Michèle. 

Publicités

Publié le 11 mars 2012, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. la sorcière Karaba nous envoûte par sa beauté, sa présence sur scène et surtout son chant ;). Difficile de résister

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s