Tom Waits rugit encore


Sept ans après Real Gone, j’ avais  presque oublié la voix rugissante de Tom Waits.

Le premier titre de l’album Chicago me laisse perplexe, la voix est tellement présente qu’elle gomme tout le reste, j’en garde une sensation de malaise…  Je n’ai pas envie d’aller plus loin. Mais je continue mon écoute du disque. Vers Back in the round je réalise enfin que cette sensation a disparu. A partir de là je retrouve l’alchimie à la Tom Waits : une pincée de blues, de rock, de ballade. Bref un bon disque, un petit bémol pourtant :  la jaquette du cd qui n’est pas terrible.

Françoise

Publicités

Publié le 25 mai 2012, dans Chroniques, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s