Des tueurs qui ne font même pas peur…


Après une pause de 3 ans le groupe Killers sort ce nouvel album Battle born.

Ils quittent le rock énergique de leurs débuts pour aller vers une pop (allez je n’irai pas jusqu’à dire soupe, mais on en est pas très loin). C’est une pop très efficace certes, l’album s’écoute d’une traite et justement c’est là que le bât blesse, aucun morceau ne sort véritablement du lot, tout est un peu trop lisse, trop gentil.

On a du mal à se dire que c’est le même groupe qui a écrit When you were young.

On retrouve dans cet album les échos de Cock Robin, Kate Bush, David Bowie. Je pense qu’il sera un succès commercial, mais sera-t-il une référence musicale, j’en doute.

Les trois morceaux que je préfère : Deadlines and Commitments, Miss Atomic Bomb et Runaways, le plus connu pour l’instant.

Michèle

Publicités

Publié le 22 octobre 2012, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s