Qui était Agostino Steffani ?


En écrivant une chronique sur l’album Mission de Cecilia Bartoli, j’enfonce un peu les portes ouvertes. Reconnu par toutes les critiques, cet album est un vrai bijou. Notre mezzo-soprano préférée nous fait découvrir un compositeur, Agostino Steffani (1654-1728), peu connu, italien, prêtre, diplomate, résidant le plus souvent auprès des cours allemandes.

Cecilia Bartoli a soigneusement préparé sa communication pour la sortie de cet album, qui n’a pas vu sa pochette ? son crâne rasé et son aspect inquiétant.

Ce fut pour moi une véritable surprise que la découverte de ce compositeur du début du baroque, et tellement bien mis en valeur  par cette chanteuse spécialiste du bel canto, mais aussi par le contre-ténor Philippe Jaroussky.

Une vraie réussite, un album varié avec des airs de bravoure, des airs lents, des duos d’amour et des choeurs prenants.

Michèle

Advertisements

Publié le 24 novembre 2012, dans Chroniques, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s