Le paradis offre le gîte éternel à Daniel Darc.


Ex-chaDanielDarc_photonteur du groupe Taxi Girl (souvenez-vous du titre « Chercher le garçon« ), Daniel Darc, chanteur atypique, amateur de poésie, de littérature du mal, de jazz, tourmenté par ses addictions, que certains ont pu voir sur la scène des Aventuriers, en 2007, avec Bashung, Raphaël, Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka, est parti,  rejoindre la cohorte de musiciens qui encombre les allées du Paradis.

De 1978 à 1986, il mène le band Taxi Girl, puis entame une aventure en solo. « Sous influence divine« , réalisé en duo avec Jacno, sorti en 87, marquera le vrai début de ce parcours solo. Par la suite, il va multiplier les collaborations variées, de Etienne Daho à Cali, Thierry Amiel, Alizée.

« Nijinsky » (94), album peu reconnu par le public et la critique, va précéder une période noire ( addictions, passage en prison) et l’éloigner de la scène quelques années. En 2004,« Crève coeur » lui vaut un trophée aux Victoires de la Musique.

« Amours suprêmes » (2008), en référence à John Coltrane, et « La taille de mon âme » (2011, précédemment chroniqué sur ce blog), sont ses 2 derniers albums.

Personnage attachant et vrai artiste de scène, il laisse une oeuvre particulière, écorchée, que vous pouvez retrouver à l’espace musique de la médiathèque.

Guillaume.

Advertisements

Publié le 17 mars 2013, dans Chroniques, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Bonjour
    Que de souvenirs avec ce morceau….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s