Trop de bruits pour un monde imaginaire


pochette_WoodkidWoodkid, c’est Yohann Lemoine : auteur, compositeur, interprète, réalisateur, graphiste français. Il est connu pour de nombreux clips pour Katy Perry, Lana del Rey, Drake…

Pour ce 1er album The Golden age  sorti en mars, c’était déjà mal parti, ça fait déjà deux ans qu’on l’attendait, date de la parution de 1er single Iron (que j’ai beaucoup aimé), puis dernièrement une campagne beaucoup trop clinquante : France Inter qui lui consacre une journée entière, Le Parisien qui le voit comme l’album de l’année, Les Inrockuptibles qui s’en mêlent, bref quand il y a trop de battage, soit on se méfie, soit on attend vraiment du lourd.

Ce marketing aberrant gâche en fait le plaisir, car moi son album-concept, je l’aime bien. Avec ce voyage initiatique, il réussit à m’emmener : les clips, l’album, l’histoire,  en noir et blanc, tout ça formant un tout. Les nappes électroniques, liées à l’Orchestre de l’Opéra de Paris et l’Orchestre National de France, mêlées à cette voix mélancolique et fragile, et bien je trouve que tout cela fait un superbe album. Un peu répétitif, mais c’est pas grave, car il réussit à me faire partager cet univers très personnel et à me faire apprécier cette bande originale de son film imaginaire.

Michèle

Publicités

Publié le 9 mai 2013, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s