Millie Jackson, voix Soul méconnue.


Dès la pochette, le ton est donné. Nous sommes embarqués pour un flashback musical, dans les 70’s, aux Etats-Unis. Millie Jackson (rien à voir avec le clan des Jackson Five), née en Géorgie, marquée par les épreuves de la vie ( sa mère décède alors qu’elle n’est encore qu’une enfant), nous laisse entendre sa voix rauque, chaude, oscillant entre chant plaintif et paroles balancées tranquillement sur fonds de rythmique basse-batterie, nous prend aux tripes. La musique, ornée de cuivres et cordes, fait fortement penser à « Shaft » de feu Isaac Hayes.

Caught up / Still caught up est un disque réalisé en 1974. Ce qui frappe d’entrée, c’est ce son, particulier, reconnaissable, identifiant d’un genre, d’une musique : La Soul- Rhythm and blues, la Black Music. Personnellement, je mettrais Millie Jackson au diapason des Nina Simone, Aretha Franklin et autres Tina Turner (à l’époque de Ike & Tina).

Le saut dans le temps se révèle très agréable, et les morceaux restent très modernes, dans leurs compositions. 17 titres durant, Millie Jackson nous fait voyager et nous rappelle que la vie, pour la communauté noire américaine, à cette époque, n’était pas des plus simples. A quarante ans de distance, cela résonne très fort.

Vous aimez les 70’s, la Soul music, les chanteuses à caractère ?… alors Millie Jackson vous est toute indiquée.

Guillaume.

Publicités

Publié le 5 novembre 2013, dans Chroniques, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s