Marche funèbre pour les Pianos Pleyel.


Le 12 novembre dernier, la presse annonçait la fin d’une marque ayant servi le monde de la musique. En effet les pianos Pleyel, plus ancienne manufacture de pianos au monde, fondée en… 1807 (!), a fermé définitivement ses portes, après plus de 2 siècles d’existence ! Plus aucun piano ne sortira de cette usine, qui a contribué au rayonnement industriel, culturel, artistique de la France à travers le monde. Longtemps concurrent, les pianos Gaveau, société de fabrique de pianos fondée en 1847, par Joseph Gabriel Gaveau, dont les usines se situaient… à Fontenay-sous-Bois, et une salle de concert située à côté du siège social à Paris, porte le nom, vont connaitre leur fin en 1965.

Surmontant la crise économique de 1929, et les concurrents qui se font alors nombreux (Stenway, Boesendorfer, Yamaha), les pianos Pleyel accompagneront  les carrières de Frédéric Chopin,  puis plus près de nous, des pianistes Yves Henry, Alfred Cortot, Samson François, Marcelle Meyer, ou Jacques Higelin. La concurrence grandissante des autres manufactures de piano précipiteront le déclin de cette entreprise.

La marque déplorera pendant de longues années le manque de soutien des festivals de piano situés en France (La Roque D’Anthéron) ou des pianistes concertistes français ou étrangers, qui lui préfèrèrent les marques sus-citées.

Dans un monde musical en constant mouvement, où la musique se consomme dématérialisée de plus en plus, où l’art est désormais considéré, consommé, comme un produit banal, il est vraiment regrettable qu’une marque d’instruments, véritable institution, comme les Pianos Pleyel ne soit vouée à disparaître.

Guillaume.

Advertisements

Publié le 26 novembre 2013, dans Chroniques, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Salut Guillaume,
    Merci pour tes commentaires sur les Pianos PLEYEL. Je trouve qu’on a peu parlé de l' »extinction » de cette grande « maison » qui était le fleuron des pianos connus et reconnus dans le monde entier. Encore un savoir faire français qui disparaît!!!
    EIREM

    • Cher Michel,
      Il est triste en en effet de constater une certaine indifférence vis à vis de ces marques qui disparaissent. Restent les témoignages musicaux, ultime hommage à cette marque française.

      Guillaume.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s