Le jazz aux accents féminins.


Longtemps, le Jazz fut une affaire d’hommes, particulièrement dans le domaine des instruments, notamment aux Etats-Unis d’Amérique, puis en Europe.

Cela est dû à deux facteurs : la ségrégation raciale qui sépara longtemps les blancs des noirs aux Etats-Unis (jusqu’au début des années 60!) puis la prédominance de l’homme sur la femme.

Si donc au départ, le jazz fut une histoire essentiellement masculine, avec ses vedettes Louis Armstrong, Cab Calloway, Glenn Miller, Duke Ellington, les femmes firent petit à petit leur place au sein de ce mouvement musical. La première d’entre elles fut la pianiste Emma Barrett. Elle sera suivie d’autres telles Jeannette Salvant Kimball, Billie Pierce.

Plus tard, dans les années 30, période du swing et des big bands, aparurent les orchestres de Ina Ray Hutton & ses Melodears, uniquement composé de musiciennes blanches, puis les Harlem Playgirls (musiciennes noires). Les musiciennes solistes firent aussi leur trou dans ce monde masculin : Doris Peavey (piano), Jane Sager (trompette), Viola Burnside (saxophone).

De 1945 à 1960, ce mouvement va s’accélérer avec l’éclosion des talents comme Clora (trompette), Kathleen Stobart (saxophone) Mary Osborne (guitare), Lucile Dixon (contrebasse), ou Elaine Leighton (batterie). Les tenants du Be bop (Monk, Gillespie notamment), en plein essor à cette période, vont enfin reconnaître le talent de ces musiciennes. Les femmes vont donc s’installer sur la scène jazz, aux Etats-unis puis en Europe.

De 1970 à aujourd’hui, le phénomène s’est accéléré, pour devenir incontournable et somme toute banal, normalisé. Enfin ! Outre bien sûr les chanteuses qui depuis longtemps jalonnent l’histoire de ce genre musical, les instrumentistes leaders sont nombreuses : , … parmi tant d’autres.

Ces femmes, enfin reconnues artistiquement, ont désormais place à la table du jazz, participant désormais à son histoire, y apportant leur touche singulière et talentueuse, à l’égal de leurs homologues masculins.

Vous retrouverez nombre des musiciennes citées ici, à l’espace musique. N’hésitez pas à venir les découvrir.

Guillaume.

Publicités

Publié le 7 mars 2014, dans Chroniques, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s