entre bonheur et malheur


0060253765922_600La chrysalide a entamée sa transformation, elle a soif de vivre et le crie à travers toutes les chansons de cet album. Elle est amoureuse de Paris, de la vie, d’un homme,  du monde, elle le dit tout en aillant conscience des difficultés, des mensonges de l’autre . L’amour est prenant mais apporte aussi des richesses. Les mélodies sont tendres  très variées soutenues par un orchestre à cordes, des cuivres ou un piano, l’electro se faisant très discret. Emilie a -t-elle teminée sa tranformation?

Françoise

Publicités

Publié le 5 juin 2014, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s