SBTRKT


pochette_SBTRKTSous cette série de consonnes, que l’on pronnonce SUBTRACT, se cache un jeune londonien, né au Sénégal. Aaron Jerome est une figure intéressante de la musique électronique. D’abord cet artiste a choisi de se cacher derrière son masque, grâce à cet effacement l’artiste suscite la curiosité mais permet aussi à son oeuvre d’occuper le premier plan, et de laisser l’auditeur vierge de tout a priori. Wonder where we land est son second album sous ce nom. Son premier, après des millions d’écoutes sur Youtube entre autres, l’a parachuté au niveau des plus grands noms de l’électro. Après deux ans d’absence j’étais très curieuse d’écouter son album.

SBTRKT poursuit sa voie dans l’expérimentation et la diversité. Bien que très abouti, cet album semble plus facile. Il est plus groove, plus dansant que le premier, les puristes le regretteront sûrement.

Toujours aussi riche en collaborations, ont participé Sampha bien sûr, des rappeurs de la scène East Coast Raury et Asap Ferg, mais aussi Caroline Polachek, Ezra Koenig (des Vampire Weekend)…

Un +++ à New Dorp New York, et aussi à Wonder where we land, très sombre où l’on reconnaît sa patte d’électro magicien.

Et des +++ à ses pochettes d’albums…

Michèle

Advertisements

Publié le 3 janvier 2015, dans Chroniques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s