French Touch Electro


pochette_RoneVoilà Erwan Castex alias Rone de retour, de son exil berlinois. Il revient avec son troisième album Creatures, toujours sur le label Infiné. Sans détour c’est un très bon album électro.

Rone nous propose dans ce cd une musique très intime, très personnelle… Et pourtant il est constitué de multiples collaborations : du trompettiste Toshinori Kondo, de Charlotte Oleena, Bachar Mar-Khalife, du violoncelliste Gaspar Claus. Pour Quitter la ville, c’est une collaboration avec François Marry (François sans ses Atlas Mountain), qui à la première écoute m’a laissée perplexe mais qui finalement m’a hypnotisée. Là où je coince vraiment c’est la collaboration avec Etienne Daho pour le morceau intitulé Mortelle, je trouve que ça ne fonctionne pas, la voix de celui-ci détonne complètement dans cet album.

Dans ce cd Rone va plus loin dans l’expérimentation, et il révèle la grande maîtrise dont il fait preuve à présent.

Des +++ à Acid Reflux, Sing song, Ouija

Michèle

 

Publicités

Publié le 19 mai 2015, dans Chroniques, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Michèle,
    J’avoue que je ne connaissais pas cet artiste. Je le découvre donc. J’avoue que cet pop électro parfois planante, très aérée, me plait beaucoup. Je suis d’accord avec toi sur le morceau auquel Daho vient participe. Ca colle pas.
    Mais le reste donne un bel album, très épuré, agréable à écouter.
    Guillaume.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s