1982, La Vierge de Fer débarque à Baltard !


IronMaiden_pochettePrintemps 1982, Pavillon Baltard de Nogent sur Marne. Jour de premier concert de Hard-rock de ma vie. Entouré d’amis, après avoir patienté longuement sous le chaud soleil printanier, je rentre, comme la foule nombreuse, dans cette superbe salle. En première partie, Blackfoot, emmené par le charismatique chanteur-guitariste et leader Ricky Meadlock, délivrera un blues rock de haute tenue.

Après la pause de rigueur, les lumières s’éteignent, et devant une foule déjà acquise à sa cause, la Vierge de Fer, pardon Iron Maiden, quintet anglais guidé par le bassiste-leader et principal auteur  du groupe, Steve Harris, et le nouveau chanteur Bruce Dickinson, prend possession de la scène.

Un choc, une claque, une révélation!

Le groupe démarre sur les chapeaux de roues et déroule les titres de son nouvel album « The number of the Beast » avec une maestria consommée. Je suis conquis par ce hard-rock mélodique et bien construit, je savoure chaque morceau : «  »Invaders », « The Prisoner », « Run to the Hills » ainsi que les 3 tubes que deviendront « Children of the Damned »,  » The Number of the Beast » (qui voit apparaître sur scène le personnage Eddie, mascotte du groupe, qui les accompagnera dès lors au gré de chaque tournée, tout comme sur toutes les pochettes des albums suivants du groupe) et « Hallowed be thy Name ». Vocalement, Bruce Dickinson tient son rang et fait forte impression au public par son dynamisme, son enthousiasme et sa voix puissante et précise, qui se fond parfaitment dans l’univers musical du groupe.

Je ressortirais de ce premier concert ravi, enchanté par l’univers de ce groupe, sa musicalité, son style. Plus de 30 après cette « rencontre » musicale, je les écoute toujours avec autant de plaisir.

Iron Maiden se pose alors en chef de file d’une nouvelle génération de groupes britanniques qui comptera dans ses rangs Def Leppard, Saxon, Judas Priest ou les irlandais de Thin Lizzy et leur  leader chanteur-bassiste Phil Lynott, notamment.

Alors si vous voulez découvrir Iron Maiden, l’album « The Number of the Beast » est parfait pour ça!

Guillaume.

Publicités

Publié le 1 septembre 2015, dans Chroniques, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s