Coup de gueule de Papy Loner


pochette_Neil-YoungPour son 36 ème album The Monsanto years, Neil young, notre songwritter incontournable de 69 ans, nous offre comme au temps de ses premiers albums, un rock rebelle et militant. Le chanteur a perdu de sa voix mais pas de sa vaillance quand il s’agit de repartir au combat. Sa fibre écologique et politique sert dans cet album à dénoncer l’agroalimentaire Monsanto, ses OGM et ses pesticides… C’est un album solide, convaincant et plaisant. On  retrouve dans Wolf Moon la forme de ballade plus traditionnelle avec guitare acoustique et harmonique, mais aussi des morceaux plus puissants commme People want to hear about love et Big Box. Neil Young est accompagné pour cet album d’un jeune groupe californien Promise of the Real (composé entre autres de 2 fils de Willie Nelson).

On retrouve donc la poésie rock d’anciens albums, la pochette elle-même n’est pas sans rappeler celle d’Everybody Knows, un de ses premiers albums.

Papy continue de faire de la résistance pour notre plus grand plaisir.

Michèle

 

Publicités

Publié le 11 février 2016, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s