Billet de femme


Pascal Obispo nous revient avec un nouvel album « Billet de femme » un projet personnel en hommage à son père décédé en 2012. Celui-ci lui a légué de nombreux livres et un recueil de poèmes de Marceline Desbordes – Valmore, poétesse du XIXème siècle, contemporaine de Balzac. Franchement les textes sont plutôt dépressifs, pessimistes, très XIXème  mais Obispo réussit le tour de force par son interprétation, sa diction, le choix de l’orchestration (il est accompagné par un orchestre symphonique) de faire de cet opus un superbe album élégant, racé.

Françoise

Publicités

Publié le 10 avril 2016, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. cookie minaj

    bien décrit ça m’a donné envie d’être curieuse

  2. La tristesse est souvent mère de création pour les artistes.
    Ce disque en hommage à son père, et à la poétesse Marceline Desbordes-Valmore, est une belle idée… mais hélas pour moi, la magie n’opère pas toujours musicalement, même si les textes sont parfois très beau.
    Impression mitigé.
    Guillaume.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s