Louise ré-Attaque


Après ce long moment de pause (10 ans c’est long ! ), Louise Attaque nous revient, différent mais reconnaissable quand même. Les fans de la première heure sont sûrement déçus, mais quoi, nous aussi on a changé en 10 ans, fini la fraîcheur, la spontanéité…

Anomalie (leur 4ème album donc) est beaucoup plus grave, mélancolique voire pessimiste, mais l’énergie et l’inspiration sont toujours là.

Alexandre Magraff, le batteur, a quitté le groupe, c’est donc en trio que nous retrouvons les membres de Louis Attaque : Gaëtan Roussel, le chant et la guitare, Arnaud Samuel, le violon et Robin Feix, la basse (ça ressemble un peu à la reformation de Téléphone, qui ne sont plus que  trois pour devenir les Insus).

J’étais impatiente de découvrir ce retour et ce premier morceau Anomalie, qui s’est voulu accrocheur, voire racoleur pour appâter le public, m’a au contraire déçue, je m’apprêtais à couper aussi sec, mais voilà La chute est arrivée et m’a rassurée. Avec Le temps et L’insouciance, on retrouve une maturité, une solidité. Des morceaux touchants et entêtants.

C’est un album, du coup, que j’écoute en boucles depuis une semaine… Comme un ami que l’on retrouve après longtemps et qu’on apprend à redécouvrir…

Michèle

Publicités

Publié le 22 mai 2016, dans Chroniques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Bonjour Michèle,

    Le nouveau cru de Louise Attaque, notamment « L’insouciance » me renvoie à Noir Désir, époque « Tostaky ». ou « Des visages des Figures ».
    Sans me convaincre totalement.

    Guillaume.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s