Une palette de couleurs


pochette_samba-de-la-MuerteLe premier album Colors de Samba de la muerte me fait avant tout penser à un kaléidoscope.

Déjà dans le livret il y a un visuel associé à chacun des 10 morceaux qui composent cet album tout en couleurs et en collages superposés, imaginés par la graphiste Sarah Guillain, qui a su reproduire l’ambiance  épurée et minimaliste tout en étant très colorée de la musique de ce quatuor caennais.

Samba de la Muerte, c’est avant tout Adrien Leprêtre, que l’on retrouve dans les groupes  Concrete Knives et Kuage. Il s’est entouré de 3 compères, et ensemble ils ont réussi un album complet, réussi, riche et bigarré. Lauréat du FAIR 2016 (Fonds d’action et d’initiative rock).

On nous propose ici des textes en anglais et en français ( ce qui d’abord surprend et puis qui séduit), des compositions globalement électro, mais aussi folk, indie pop, afrobeat.

Des atmosphères douces et parfois intenses, des musiques inspirées du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest (Ghadir, Tanger), mais aussi de nos régions (Le vent, l’Aber). Je vous le dis c’est un album chamarré, riches en influences, avec des arrangements pesés avec minutie.

Laissez-vous inviter à ce voyage sonore, à cette bouffée d’oxygène made in Normandie.

Michèle

 

 

 

Publicités

Publié le 9 juin 2016, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s