Les Insus ont rebranché le Téléphone


les-insusL’annonce, tant attendue et maintes fois avortée, repoussée, avait été faite en septembre 2015. La reformation, attendue depuis 30 ans, moult fois évoquée, puis avortée, avait ENFIN lieu! Les Ex-Téléphone, Jean-Louis Aubert, Richard Kolinka et Louis Bertignac, repartaient pour un tour, sous le patronyme des Insus?. La tournée, entamée en mars, fait un tabac, le public répondant en masse, après une si longue attente! Moi qui les avait quitté au bar de la Salle Daniel Sorano de Vincennes, après un concert fantastique, en 1986, année de la tournée d’adieu, je les ai retrouvé le 22 octobre dernier, 30 ans plus tard donc, dans un Bercy plein à craquer, avant-dernière date avant le Zénith, d’une tournée de retrouvailles triomphales.

20:50 : La salle s’éteint, Jean-Louis rejoint alors sur scène Richard et Louis, déjà à leur postes. Décor sobre, juste des amplis, ça et là, une batterie perchée pour le cogneur en chef, Richard Kolinka, et un rideau noir, s’ouvrant épisodiquement sur un écran. Sobriété donc, et générosité d’entrée! Le trio, en grande forme, avec Richard « Cœur de Lion » Kolinka, l’homme aux baguettes magiques, et Louis Bertignac, heureux comme un gamin de retrouver ses deux compères, a régalé son auditoire, épaulé par un nouveau venu à la basse, qui s’en tire admirablement. Leur joie d’être réunis et de partager ensemble la scène, leur connivence humaine et musicale retrouvées, leur fraîcheur juvénile, leur bonheur, étaient autant émouvant que beau à voir. Rafraîchissant!
Pendant les 2H du concert (où devrais-je dire de « bœuf entre potes »), ils ont égrainés leurs plus belles chansons, reprenant également celles du début : « Crache ton venin », « Hygiaphone », « Fait divers », « Métro c’est trop », « Le silence »-en version acoustique-, puis « Un autre monde », « 3 balles », « New-York avec toi », La bombe humaine », « Cendrillon », « 2000 nuits », « Argent trop cher », « Ca c’est vraiment toi », et beaucoup d’autres! Sans jamais se relâcher, sans jamais fléchir, le trio a mené tambour battant ce concert.

Un pur, un vrai moment de bonheur, 2 heurs durant, qui a ravi le public multi-générationnel présent ce soir-là, à quelques jours du triste anniversaire de la tuerie du Bataclan le 13 novembre 2015.

Une question me taraude : Un album (outre un live qui ne manquera pas d’être édité, comme trace de ces retrouvailles) serait-il en préparation?

Guillaume.

Publicités

Publié le 8 décembre 2016, dans Chroniques, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s