Profeys, dans la joie et la bonne humeur…



Comme je l’avais fait l’an dernier pour Bibo, je vais vous parler d’un artiste que vous ne trouverez pas dans les bacs de la médiathèque, mais que vous pourrez retrouver sur à peu près toutes les bonnes plateformes de streaming musical.
Il s’agit ici de Profeys, originaire de Dammarie Les Lys en Seine et marne, ce jeune homme d’une trentaine d’année nous propose un hip hop jazzy, qui à mon goût, manque un peu trop dans le paysage musical hexagonal, un peu dans le même style que le Toulousain cité plus haut, on retrouve cette musicalité qui mélange mes deux genres de prédilection, le rap et la soul.

Profeys, c’est une de ces découvertes par la magie de l’internet mondial (Scully si tu m’entends…), c’est aussi ça le bon côté des réseaux sociaux, des plateformes de streaming, on peut y découvrir des artistes talentueux, qui n’ont pas eu (encore) l’exposition qu’ils méritent. Profeys, c’est un rappeur à la cool, afro en l’air, la banane en permanence, un flow qui s’adapte à tout type de tempo, bref, le gars ne se prends pas la tête, il s’adapte…
Son univers musical est un peu semblable au mien, on sent l’influence du hip hop 90’s des Roots, des Fugees ou encore des groupes comme The Pharcyde et si je devais citer des exemples Français, je me tournerais vers Hocus Pocus, voilà pour vous situer un peu la gamme de Profeys.
Avec déjà 3 disques à son actif, en l’occurrence “Ville délavée”, “Moleskine” et le dernier en date “Strawberry hills”, Profeys nous propose un répertoire varié avec des morceaux up-tempo, festif comme “Friday night” qui reprend le beat de Biggie et son Juicy légendaire, mais aussi des tracks plus introspectifs comme “Inspiration” ou “Pauvre con” où l’artiste se permet des vocalises bien senties, j’aime aussi beaucoup les titres laid back comme “Flemme à la folie” ou “Sanctuaire” avec une atmosphère west coast et des lignes de basses bien funky, c’est vraiment un bon délire.
Pour finir, je vous donne mon gros gros coup de coeur sur “Strawberry Hills” avec “Portail vert”, ce sample très soul et le texte très mélancolique sur le passé de Profeys nous transporte derrière les portes de ce portail.
Alors voilà, j’espère avoir rendu hommage à ce jeune talent, qui, j’espère saura trouver sa place dans l’univers musical hexagonal, en attendant, à vos mp3 et retrouvez Profeys ici, Ichiooooouuuu!!!

Laurent

Publicités

Publié le 9 juillet 2018, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s