Pour Gregory Porter, il est temps de se Lever!



Gregory Porter, colosse à la casquette vissée sur le crâne, à la voix chaude et puissante, revient avec un album qui pour moi marque un tournant dans sa discographie. Le chanteur semble s’y livrer davantage que dans ses albums précédents, parlant entre autres de sa foi en Dieu, de l’Amour, de la personne qui l’a élevé. « All Rise » sorti en 2020, qui signifie  » Tous debout », est un disque profond, touchant.

« Long list of troubles », est un morceau qui démarre sur une rythmique lourde, sur laquelle  viennent s’ajouter piano cuivres et la voix puissante du colosse à la casquette. Une voix ici empreinte de douleur, de plainte, mais combative. « Mister Holland » est une chanson en hommage à un personne qui a beaucoup compté pour Gregory Porter. Qui l’a accueilli chez lui et traité en être humain égal et dans le respect. « Modern day apprentice », accompagnée du London Symphony Orchestra, est une courte chanson sur l’apprentissage de la vie moderne et sur l’apprentissage de l’Amour. La présence de l’orchestre symphonique sur plusieurs des titres de l’album leur donnent une ampleur, un lyrisme qui est bienvenu sans être pour autant envahissant. Les orchestrations sont superbes. Le suivant, « Everything you touch is gold » nous rappelle les grands noms de la soul, Otis Redding, Marvin Gaye ou Stevie Wonder. Une ballade, un rythme léger, une trompette qui s’invite et toujours cette voix chaude, puissante de Porter.

Pour clore son album, Gregor Porter nous propose deux morceaux, d’abord le tranquille « Merry go round » et ensuite le swinguant, dansant, « Thank you », où il remercie Dieu, et révèle ainsi sa foi, sur fond d’orchestration gospel et d’orgue Hammond (à l’écoute du morceau, je repense à la scène de « Sister Act » où les soeurs finissent par se lever et danser, emballées par la chorale dirigée par  Whoopie Goldberg).

En résumé, ce « All Rise » est un très bon cru, qui mérite d’être découvert et j’espère que l’occasion se présentera d’apprécier son interprétation sur scène dans l’année qui vient.

Guillaume.

Publié le 8 février 2021, dans Chroniques, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :