Archives d’Auteur: julienfsb

Föllakzoid – I


Föllakzoid

Avis aux amateurs de rock psychédélique, space rock, krautrock, techno, expérimentations sonores, boucles hypnotiques planantes s’étalant sur la face entière d’un disque vinyle… Föllakzoid débarque dans nos bacs !

Derrière ce nom de groupe improbable se cachent 3 amis d’enfance de Santiago du Chili : Domingo Garcia-Huibodro (guitare), Juan Pablo Rodriguez (basse) et Diego Lorca (batterie).

Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, I n’est pas leur 1er album mais leur 3ème chez Sacred Bones Records, label indépendant new-yorkais dont le goût pour les ambiances sombres, sophistiquées et expérimentales n’est plus à démontrer.

Si les trois musiciens aiment manifestement nous prendre à contre pied, il est difficile de leur coller une étiquette (si tant est qu’on est envie de le faire.)

Une évidence s’impose toutefois très vite à l’écoute de leur musique : l’influence des groupes de rock allemand avant-gardistes des années 1970. De part à la fois :
– leur usage de nombreux effets électroniques,
– la longueur de leurs compositions (entre 13 et 17 min. sur I), quasi exclusivement instrumentales et faisant fi des habituels couplets/refrain,
– et surtout leurs rythmiques « motoriques » héritées de groupes comme Neu!, Can ou La Düsseldorf.
Réécoutez les titres Hallogallo ou Hero de Neu ! pour vous en convaincre, où le batteur Klaus Dinger pourrait tout aussi bien être remplacé par une boite à rythme.

Bref, un album à écouter au calme les yeux fermés, oreilles concentrées… ou mieux encore en live où l’expérience potentiellement transcendantale (vous êtes prévenu-e-s !) prend tout son sens.

Si vous voulez la tenter, le trio chilien repasse d’ailleurs à Paris la nuit du 8 avril, dans la petite salle de l’Espace B.

Föllakzoid au Petit Bain (Paris) le 29 octobre 2019

Mais si la démarche « radicalisée » du dernier album (encore moins de passages mélodiques qu’avant, il faut bien l’admettre..) vous invite plus à la sieste qu’à l’extase, tournez-vous plutôt vers les opus précédents, où les expositions de riffs de guitare survitaminée aux effets de saturation ou d’échos savaient rompre à merveille avec ce qui pouvait finir par être (faussement ?) ennuyant.

Exemple avec le titre Electric de l’album III.
Ou l’album II, prochainement aussi disponible en CD à la médiathèque.
Une interview pour en savoir plus sur le groupe.
Et plus d’écoutes sur Soundcloud.

Petit clin d’oeil pour finir à Alber Jupiter, duo nanto-rennais qui a fait la 1ère partie de Follakzoid lors du concert au Petit Bain en octobre dernier, et dont le krautrock – tout aussi cosmique que son patronyme et sa pochette d’album le suggèrent, voir ci-dessous – méritera sans doute toute notre attention dans un prochain article.

En attendant, vous pouvez les découvrir sur Bandcamp.

Album We Are Just Floating In Space d’Alber Jupiter

Julien

Top films et B.O.F. 2019


Pour commencer cette année 2020, nous vous proposons d’abord une sélection des meilleurs films sortis en salles l’année dernière.

Parmi les critères parfaitement subjectifs retenus pour constituer ce Top 20 films de fiction : la qualité du film (évidemment !), le plaisir pris pendant la projection (ça ne va pas toujours de pair), la diversité des genres et des nationalités : de la France aux Etats-Unis en passant par la Corée du Sud.

Un cru 2019 où se dégagent des films à la croisée des genres (Parasite, Once upon a time… in Hollywood), à l’approche documentaire (Grâce à Dieu, Le Traître) et surtout engagés (Joker, Les Misérables, Bacurau), y compris sous l’angle de la comédie (Green book, Tel Aviv on fire).

Certains de ces films sont déjà disponibles en DVD à l’Espace Musique et cinéma de la Médiathèque (cliquez sur les titres soulignés pour vérifier leur disponibilité) et d’autres le seront prochainement.
Autre possibilité : la plateforme de ressources en ligne Eurêka, dont le catalogue de film est régulièrement enrichi de nouveautés. En savoir plus sur Eurêka.

En vous souhaitant de bons visionnages et surtout une très bonne année 2020 !

01. Joker de Todd Phillips
Un « blockbuster d’auteur » sur la persécution et la folie du futur meilleur ennemi de Batman, magistralement interprété par un Joaquin Phoenix qui fait froid dans le dos.

02. Douleur et gloire de Pedro Almodóvar
Une autofiction bouleversante et magnifiquement écrite. Un nouveau coup de maître après Julieta du cinéaste espagnol, qui vient de remporter pas moins de 7 prix Goya.

03. Parasite de Joon-ho Bong
La Palme d’or du dernier Festival de Cannes, où s’entremêlent brillamment le drame, la comédie, l’horreur… le tout revisitant la lutte des classes.

04. Les Oiseaux de passage de Ciro Guerra & Cristina Gallego
Un film sur la naissance des cartels de la drogue en Colombie dans les années 1970, dont l’approche ethnologique tranche avec les films de gangsters habituels.

05. Bacurau de Kleber Mendonça Filho & Juliano Dornelles
Un village brésilien disparaît brutalement de la carte… Point de départ scénaristique mystérieux d’une dystopie aussi réjouissante sur la forme qu’inquiétante sur le fond.

06. Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma
Un film à la mise en scène épurée et d’une rare délicatesse sur la passion amoureuse naissante entre une peintre et son modèle.

07. Midsommar d’Ari Aster
Un film d’épouvante original, riche et parfaitement mis en lumière (d’autant que c’est le soleil de minuit l’été en Suède où se passe l’action !) par une B.O. aussi anxiogène que réussie.

08. Les Misérables de Ladj Ly
Un état des lieux coup de poing échappant subtilement au manichéisme. Grand prix du jury au Festival de Cannes, il défendra la France et ses quartiers (!) aux prochains Oscars.

09. L’Adieu à la nuit d’André Téchiné
Un film sur la radicalisation religieuse mettant en scène une fracture générationnelle et qui ne sombre jamais dans le pathos.

10. L’Heure de la sortie de Sébastien Marnier
Un film intriguant de bout en bout (mais que préparent donc ces ados surdoués bizarres ?) où la musique électronique sombre de Zombie Zombie joue un rôle essentiel.

11. Grâce à Dieu de François Ozon
Un hommage à ceux qui ont le courage (et la foi oserait-on dire…) de briser le silence, et dont l’importance nous est rappelé par l’actualité de ce début d’année…

12. Once upon a time… in Hollywood de Quentin Tarantino
Un film tragi-comique sur le cinéma, l’un des plus touchants et nostalgiques (et des moins violents ! quoique…) de Tarantino.

13. Ad Astra de James Gray
Un autre film où Brad Pitt excelle ! Une aventure spatiale où le réalisateur américain préférés des critiques français (sinon pas loin) parvient à poursuivre son exploration des relations familiales.

14. La Favorite de Yórgos Lánthimos
Avec son habituel mélange de drôlerie et férocité, ici magnifié par Olivia Coleman (à qui les rôles de reines d’Angleterre réussissent bien), le sulfureux réalisateur grec revisite cette fois le film d’époque en costume.

15. Geen book : sur les routes du sud de Peter Farrelly
Un road movie drôle et émouvant inspiré d’une histoire vraie, du temps de l’Amérique ségrégationniste.

16. Tel Aviv on fire de Sameh Zoabi
Un autre exemple de comédie insolite autour d’un sujet lourd, cette fois… le conflit israélo-palestinien, oui oui c’est possible !

17. Le Traître de Marco Bellocchio
Le portrait classieux et fascinant de Tommaso Buscetta, l’un des premiers repentis de la mafia sicilienne Cosa nostra.

18. Sibel de Çagla Zencirci & Guillaume Giovanetti
L’histoire envoûtante d’une jeune femme en quête d’émancipation… ne « parlant » que le langage sifflé des montagnes turques !

19. So long, my son de Wang Xiaoshuai
Une fresque familiale déchirante, magnifiquement écrite et filmée. 40 ans d’histoire de la Chine en 3h05 dont on ne peut ressortir indemne.

20. Rêves de jeunesse d’Alain Raoust
Une ode à l’utopie où l’on retrouve une certaine… Estelle Meyer, récemment vue en concert à la Médiathèque lors du dernier Festival Les Aventuriers !! Lire l’article Les Aventuriers 2019, Clap de fin!

Et pour finir :
2 films d’animation particulièrement sensibles et émouvants : J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin et Les Hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman & Eléa Gobbé-Mévellec.
Sans oublier pour un public plus familial : Toy Story 4 de Josh Cooley, Le Roi Lion de Jon Favreau et la relecture de Dumbo par Tim Burton

– et 1 film documentaire pour les fans de foot mais pas que : Diego Maradona d’Asif Kapadia.

Autres films de 2019 à voir disponibles en DVD :
Les Crevettes pailletées de Cédric Le Gallo & Maxime Govare, Qui a tué lady Winsley ? d’Hiner Saleem, La Mule de et avec Clint Eastwood, Arctic de Joe Penna, Les Météorites de Romain Laguna, Border d’Ali Abbasi, Vice d’Adam McKay, Une intime conviction d’Antoine Raimbault, Styx de Wolfgang Fischer…

Et du coté des meilleures bandes originales de films 2019 :
Disponibles en CD : Midsommar de Bobby Krlic, L’Heure de la sortie de Zombie Zombie, Grâce à Dieu des frères Evgueni et Sacha Galperine, Green book de Kris Bowers, Brooklyn affairs de Daniel Pemberton, Les Hirondelles de Kaboul d’Alexis Rault, Yesterday interprétée par l’acteur du film Himesh Patel…

Et à écouter en streaming sur diMusic depuis Eurêka : Douleur et gloire d’Alberto Iglesias, Roubaix, une lumière de Grégoire Hetzel, Au nom de la terre de Thomas Dappelo, Papicha de Rob, Yves de Bertrand Burgalat… et de nombreuses autres !

Le meilleur du meilleur dans la playlist YouTube ci-dessous :

Julien