Archives de Catégorie: Live à la médiathèque

Treïma, duo en devenir…


Samedi 25 février dernier, le duo Treïma, composé de Leïla Serouge (qui a grandi à Fontenay) au chant, et de Mickaël à la guitare, est venu offrir, durant 45 minutes, à l’espace musique de la médiathèque, une jolie prestation toute en maitrise et simplicité, à travers un répertoire composé uniquement de standards du jazz, de la pop, du reggae, ou de la soul music.

Formé voilà un an et demi, ce duo très complémentaire a offert au public présent (petits et grands) les versions revisitées de chansons telles « Route 66 » de Nat King Cole, « Sitting on the dock of the bay » d’Otis Redding, « Talkin about a revolution » de Tracy Chapman, « The preacher Man » d’Aretha Franklin, « Suddenly I see » de KT Tunstall, « Royals » de Lorde, « Come » de Jain, « Beat it » de Michael Jackson, »These boots are made for Walkin » de Nancy Sinatra, « Redemption song » de Bob Marley. Le phrasé sans hésitation de Leïla Serouge, soutenu, secondé, accompagné par Mickaël à la guitare acoustique, donnèrent une couleur nouvelle à ces standards, et c’est très bien ainsi. Le petit bémol à mes yeux, c’est que le répertoire ne contient pas de reprise de standards… français! Jouant parfois dans les bars et restaurants, il est leur plus aisé de proposer une prestation strictement en anglais.

Treïma a d’autres projets pour les semaines et mois à venir, comme une formule à 5 (guitare-voix-basse-batterie-claviers). Le répertoire est en préparation. Excellente nouvelle!

Alors si vous apercevez un annonce de concert de ce jeune duo prometteur, allez-y les yeux fermés, vous passerez un joli moment!

Vous pouvez aussi les suivre sur leur page dédiée : https://www.facebook.com/treima.musique/

Guillaume.

 

 

https://www.facebook.com/treima.musique/

 

Joyeux Noël !!!


L’équipe de la médiathèque vous souhaite un joyeux Noël en musique…

 

 

Nadoo sur les chemins des Blues


Nadoo_image2Nadir Moussaoui, alias Nadoo, musicien fontenaysien, déjà venu à la médiathèque pour un kiosque en 2015 nous présenter son univers musical fait de reggae, dub, électro,  revient cette fois-ci pour une évocation très personnelle du Blues, des blues.

En effet, le samedi 7 mai, à partir de 15H30, dans le cadre de l’exposition « Des notes et des bulles » qui se termine le 11 mai, Nadoo nous rendra visite pour évoquer à sa manière, aux sons de sa voix et de sa guitare,  les chemins du blues, en partant de Robert Johnson, première grand star du genre, en passant par le blues de la Guinée ou celui des touaregs du désert.

Car le blues, s’il est né dans les champs de coton aux Etats-Unis à la fin du 19ème siècle, est un genre musical universel. Chaque pays, chaque culture, possède un blues. Le flamenco espagnol, le fado portugais sont des formes de blues identifiés à une culture particulière. Le chant y exprime la douleur, les difficultés, les peine de cœur, les nouvelles tristes, à l’instar des bluesmen américains.

En Afrique, que ce soit au Maghreb (Algérie et Maroc notamment), où les femmes, à travers leurs chants, chantent le blues du quotidien,  mais également des musiciens comme Karim Albert Kook et Amar Sandy, ou en Afrique noire francophone (le Mali, le Sénégal, le Cameroun notamment) où les griots, conteurs de la vie quotidienne, occupent une place particulière, on trouve des musiciens tels que Laminé Konté (kora, chant), Diabel Sissoko (kora, chant), Ali Farka Touré (guitare, chanteur de blues Bonghaï ou Bambara), le groupe de blues Tinariwen, ou Roland Tchakounté.

C’est à travers tous ces sentiers du blues, que Nadoo nous emmènera, pour nous donner sa propre couleur du blues.

Alors, si vous aimez cette musique et ses souhaitez découvrir ses variantes, présentées par Nadoo, rendez-vous à la médiathèque, pour un moment musical qui s’annonce haut en couleur.

Guillaume.

https://www.youtube.com/channel/UCe8ENWMIO-h5RHu8UNVuthw

 

Samedi 9 avril, jour de fête pour la BD et la Musique


Samedi 9 avril, la BD et la musique étaient en fête à la Médiathèque !!!! ( Venez buller à la médiathèque)

Dans le cadre de l’exposition « Des notes et des bulles », (visible jusqu’au 11 mai ), la médiathèque, dès 15H, fut le lieu d’une rencontre  accueillant des auteurs de BD ayant travaillé récemment, et de manière différente, autour du thème de la musique (Mezzo, Sylvain Dorange, Geneviève Marot), Vincent Henry (Ed. La Boîte à Bulles) assurant la médiation. Cette rencontre, devant une assistance d’une vingtaine de personnes, fut très intéressante, passionnante, l’occasion d’échanges de points de vues différents, tant les univers et les personnalités des auteurs présents étaient éloignés.

A 17H, Michel Seban (guitariste, chanteur, harmoniciste), accompagné de Jean-Michel Dupont (guitare, scénariste de Mezzo sur « Love in Vain », BD en hommage à Robert Johnson), a évoqué Robert Johnson, à travers quelques morceaux, comme  « Love in Vain », « Travelling riverside blues », Come on in my kitchen » ou « Sweet home Chicago » (avec Mezzzo à la basse, et sa femme Nicole au chant).

Il a aussi rendu hommage à Big Bill Broonzy au travers de « Mississippi river’s blues », ou Blind Willie Mac Tell avec « Searching the desert for Blues » devant un public de plus de 80 personnes, petits et grands, en présence de Marc Brunet, maire-adjoint à la culture de Fontenay sous Bois. Une prestation toute en feeling,  en complicité avec ses acolytes. Un vrai beau moment musical, que le nombreux public a fortement apprécié. Pour clore cette journée riche et variée, les auteurs présents à la rencontre, ont dédicacé leurs ouvrages (« Love in Vain » / éditions du Glénat ; « Sanséverino est Papillon » / Editions La Boite à Bulles ; « Sous le Tamarinier de Betioky » / Ed. La Boîte à Bulles) devant un public nombreux et patient. Ce fut l’occasion d’échanges riches et chaleureux, prolongeant ainsi la rencontre.

Une belle journée, comme on aimerait en vivre plus souvent !

Guillaume.

 

 

 

 

 

 

La collection éphémère : Une histoire, une musique


une histoire une musiqueLa musique inspire les écrivains et fait chanter les mots.

Il n’est pas rare qu’en littérature une œuvre musicale soit évoquée de façon précise et substantielle. Le roman peut se servir de la musique et être construit comme une œuvre musicale.

Proust invente un compositeur et sa sonate, Alejo Carpentier se lance sur la piste du prêtre Antonio Vivaldi dans la Venise du XVIIIème siècle, Antonio Stradivari vous livre ses secrets de fabrication et un enfant obstiné répète invariablement « mo de ra to », tandis que le pianiste marche le long de la Seine vers l’église Saint-Julien-Le-Pauvre et que l’ancien virtuose indigent gagne son pain comme musicien des rues…

Laissez-vous charmer, invités à ce petit voyage en compagnie d’auteurs que vous avez aimés, d’autres que vous découvrirez, tantôt au rythme du jazz, tantôt sous l’odeur magique du bois de saule travaillé et verni par le luthier…

une histoire, une musiqueNous proposons donc dans notre espace une sélection de fictions dans lesquelles la musique (sous toutes ses formes), les musiciens, leurs instruments, tiennent une place particulière et sont des éléments essentiels à l’œuvre romanesque.

Associé à chaque ouvrage, nous avons sélectionné pour vous l’album musical approprié au genre, à l’artiste, à l’œuvre musicale.

Il règne dans l’air une musique…

Michèle

Un samedi avec Hubert Dupont et son M’Brass Band.


BRASSBANDCOULEUR.Samedi 16 Janvier, l’espace musique de la médiathèque a eu le plaisir d’accueillir pour la seconde fois (après la fête de la musique en juin 2014), le musicien et chef de band(e) Hubert Dupont, accompagné de son M’Brass Band, pour l’occasion composé de 9 musiciens : 6 cuivres dont 5 saxophones et un Tuba, un percussionniste avec sa grosse caisse, et un accordéoniste.

Au menu de cette rencontre musicale, un répertoire varié que le public présent (50 personnes, petits et grands) a pu apprécier pendant 45 minutes. Hubert Dupont et ses acolytes ont ouvert la séance par un morceau composé par Pee Wee Ellis (ancien membre de la section cuivres de James Brown), intitulé « Chicken ». Selon ses propres mots Hubert et son Brass Band ne jouent « que des tubes », « évidemment par écrits pour être joués en Brass Band, mais c’est ça qui est intéressant ! ». Alors après « Chicken », nous eûmes droit à « Kadji » du pianiste de jazz Don Pullen. Puis le Brass Band enchaîna avec le célèbre « Isn’t she lovely » de Stevie Wonder, « No mercy for me » du pianiste-organiste Joe Zawinul, ancien compagnon de route de Miles Davis et créateur-leader du Joe Zawinul Syndicate dans les années 90.

Pour terminer ce voyage musical à travers les styles, les continents, le M’Brass Band a joué un morceau d’une chanteuse-danseuse sud-africaine, Busi Mhlongo,  intitulé « Awuku Umuzi ». Du jazz, de la soul, de la musique traditionnelle, Hubert et ses complices nous ont régalé et démontré que rien ne résistait à l’adaptation pour Brass Band.

Au final, un joli moment musical, une belle rencontre, très appréciée par le public présent.

Vivement la prochaine fois ! DessinBrassBandGilles

Homme aux multiples projets, aux horizons sonores variés, Hubert Dupont est à la recherche de musiciens / musiciennes, pour compléter son Brass Band. Alors si cela vous intéresse, vous pouvez le contacter en allant sur le site : http://www.ultrabolic.com/

ou bien en vous rendant le samedi après-midi, au bar musical « Musique au comptoir » situé sous la Halle Roublot http://www.musiquesaucomptoir.fr/ , lieu de répétitions entre 16h et 19h.

Guillaume.

 

 

 

Musiques contemporaine et brésilienne pour débuter l’année….


DominiqueLemaitre_imageSamedi 9 janvier 2016 après-midi, l’espace musique de la médiathèque accueillait Myriam Chiapparin et Raquele Magalhaes, professeurs au conservatoire de Fontenay-sous-Bois, accompagnées d’une vingtaine d’élèves, dans le cadre d’un kiosque consacré au compositeur Dominique Lemaitre, qui vient de publier un album intitulé « Pulsars« . Cet album a été travaillé en collaboration avec François Veilhan ainsi que Patrick Mut, ancien directeur du conservatoire municipal.

Devant un public assez nombreux et composé d’adultes autant que d’enfants, Myriam Chiapparin a présenté l’esprit de chacun des  morceaux joués, interprétés, tirés de l’album  « Pulsars ». Les élèves, qu’ils soient percussionnistes, flutistes, guitaristes, ont joué parfois ensemble, parfois à tour de rôle des œuvres assez complexes, avec une grande maîtrise. Qu’il soit novice ou plus averti, le public présent à ce premier rendez-vous musical de l’année, a semble-t-il bien reçu et apprécié ces œuvres. En fin de présentation, Raquele Magalhaes, flûtiste d’origine brésilienne, a joué avec les élèves quelques compositions traditionnelles, revisitées dans une orchestration plus contemporaine.
ElevesChiapparin2
Vibraphone-Flûte Traversière

Pour celles et ceux qui souhaiteraient réentendre ces œuvres, ainsi que d’autres, du compositeur Dominique Lemaître, sachez qu’il se produira à l’Espace Gérard Philipe, le dimanche 17 janvier, accompagné de l’ensemble Campsis, des élèves de Myriam Chiapparin et Raquele Magalahaes, et des flûtistes Elise Patou et François Veilhan.

Guillaume.

 

 

 

Bonne et heureuse année 2016


2016

C’est avec Kool & The Gang que nous célébrons cette nouvelle année.

Les Musicovores de la Médiathèque de Fontenay-sous-Bois vous souhaitent

leurs meilleurs vœux pour 2016

Michèle

Joyeux Noël


LES DISCOTHECAIRES VOUS SOUHAITENT

UN JOYEUX NOËL

TOUJOURS EN MUSIQUE !

Michèle

Flash mob à la Médiathèque


Merci à l’orchestre à cordes du conservatoire et son professeur M. Renato Kamhi de nous avoir fait un cadeau de Noël avant l’heure.  La médiathèque est sortie de sa torpeur pour écouter ces musiciens. Bravo à tous pour cet excellent moment.

Françoise

 

Continuons de chanter…


Un concert, un moment de plaisir, de partage, de véritable communion et voilà que la musique s’arrête pour faire place à l’horreur.

N’arrêtez surtout pas la musique, elle est en nous, elle fait partie de nous. Il faut que les notes résonnent, ainsi que nos rires, nos plaisirs.

Nous, discothécaires, passeurs de musique, nous existons pour cela,

Je te donne un la, tu me donnes un mi

Je te donne un refrain, tu me donnes une mélodie.

Des échanges, des duos, des chœurs,

Oui tous à l’unisson continuons de chanter, un lalala, une Marseillaise, une Vie en rose ou encore un Imagine

Michèle

Quand le Ukulélé s’invite à la Médiathèque….


Ukulélé_imageSamedi 3 octobre 2015, à partir de 16H, l’espace Musique de la médiathèque Louis Aragon accueillera un kiosque musical placé sous le signe du ukulélé, instrument à cordes méconnu, cousin de la guitare. Xavier Ingrand, qui enseigne la pratique de cet instrument, viendra le présenter, en compagnie de quelques élèves.

Mais d’où vient donc cet instrument?

Initialement originaire des îles Hawaï, apparu à la fin du 19ème siècle, cet instrument à cordes pincées, utilisé dans les musiques traditionnelles et folkloriques locales, est en réalité un cousin éloigné du Cavaquinho portugais fabriqué à Madère. le ukulélé se décline en plusieurs tailles : le soprano (le plus utilisé) ; le concert & le ténor (apparus en1920 aux Etats-Unis), et le baryton, qui date des années 40.

Egalement utilisé dans les îles polynésiennes et à Tahiti, le ukulélé va ensuite être popularisé au cinéma grâce à des films tels « Sons of the desert » ( 1933), « Certains l’aiment chaud » (1959), « Blue Hawaï » (1961), et plus proche de nous « La Rose pourpre du Caire » (1985), dans lesquels successivement, Oliver Hardy, Marylin Monroe, Elvis Presley, Mia Farrow, jouent ou chantent des chansons sur le thème du ukulélé. En 1939, George Formby, acteur et musicien britannique, va contribuer à populariser cet instrument en Angleterre.

Le ukulélé, instrument à la sonorité particulière dû ses cordes en boyaux de moutons, va attirer de nombreux musiciens dans les années 60, 70, 80, puisqu’aussi bien Joan Baez, George Harrison, Jimi Hendrix, Brian May, Neil Young, Artie Shaw vont s’emparer de cet instrument et l’intégrer parfois à leurs compositions. En France, c’est d’abord Lou Gasté et sa chanson « Avec son ukulélé », qui sortira cet instrument de l’ombre. Plus récemment, Joseph Racaille, Tony Truant, Thomas Fersen, Pierre Sangra se sont penchés sur le ukulélé.

C’est donc à un rendez-vous autour de cet instrument atypique, méconnu, que Xavier Ingrand vous convie le 3 octobre prochain. Venez nombreux!

Guillaume.

 

Quand la voix résonne en Chœur.


Le 20 juin prochain, à partir de 16h, l’espace musique de la médiathèque Louis Aragon accueillera pour la seconde fois la chorale Résonances, dirigée par la chef de chœur Olivia Lemblé (la précédente date de décembre 2012, sur la thématique de chansons de Paris).

http://association-resonances.jimdo.com/organisation/

Cette prestation viendra clore la saison thématique dédiée à  la voix, inaugurée le 24 janvier 2015, par un kiosque vocal avec le quatuor des « 3 Rives« ,suivi d’un atelier sur le souffle et l’énergie vocale en mars, mené par le professeur de chant Manuel Dubigeon, d’une exposition « Suivez la Voix » fabriquée par les discothécaires qui permit au public de découvrir pendant  2 mois (Mars-Avril) cet instrument à travers différents genres musicaux. A cela se sont ajoutés des ateliers de chant menés par Armelle De Frondeville, soprano, qui dirige la classe de chant lyrique du conservatoire municipal Guy Dinoird, des ateliers de Beat-Box dirigés par Sylvain Robine. Un menu copieux, riche et varié.

Pour refermer cette saison placée sous le signe de la Voix, le 20 juin (veille de la fête de la musique), nous vous invitons donc à venir  découvrir cette chorale, et qui sait, de pousser la voix avec eux, le temps d’une chanson.

Précision importante : L’entrée est libre et gratuite!

 

Le 11 avril : musicalement numérique


VG journée 11 avril

La médiathèque de Fontenay-sous-Bois participe à la journée du numérique

LE SAMEDI 11 AVRIL

 visuel slider bib en ligne-page001

Parmi de nombreuses ressources (sur le cinéma, les savoirs, les livres…), et grâce à l’inscription à la médiathèque vous pouvez aussi profiter de :

LA MUSIQUE EN LIGNE

On vous attend SAMEDI !!!!!

Michèle