Archives du blog

Pour Fakear, tout continue de briller.


Fakear is back! ou plutôt Théo Le Vigoureux.

Celles et ceux qui aiment la musique électronique le connaissent sans doute déjà et ont pu apprécier son talent sur scène, notamment lors de son passage à Fontenay-sous-Bois, au Festival des Aventuriers en 2014. Cette année-là, Fakear avait publié un album, « Sauvage« .

« All Glows« , le nouvel album est dans la même veine de ce que l’artiste nous avait déjà laissé découvrir aux Aventuriers en 2014. A savoir une musique épurée, parsemée d’ajouts sonores (bruits de la nature, porte qui grince, cloches qui résonnent……), sans oublier les voix posées par les chanteuses Ana Zimmer (« Something Wonderful »), Noraa (« Lost in time »), ou Anna Majidson (« Give you ») dans des registres vocaux très différents. Tout au long du disque, Théo Le Vigoureux nous embarque dans son univers, où les synthés se taillent la part du lion, où les climats très planants et douillets nous enrobent de manière tranquille… on se laisse surprendre à se laisser faire.

A priori, cet univers sonore, cette musique même, ce n’est pas mon « kiff » comme disent les jeunes aujourd’hui (oui je sais ça fait remarque de vieux con, mais j’assume…). Mais j’avoue que le côté léger, aérien de cette musique, ses sonorités parfois japonisantes m’ont conquis. De plus, l’album est très bien produit, ce qui n’est pas toujours le cas, aussi il est bon de le souligner. Comme pour prouver s’il en était besoin qu’il est un artiste ouvert aux autres univers que le sien, il a fait appel au talentueux trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf sur le très beau morceau « Sacred Feminine ». Un mélange de mélopées orientales et de boucles électroniques très réussi.

J’ai été conquis par ce disque relativement frais, sans prétention ni artifice mais qui tient par sa qualité de bout en bout. 16 morceaux aux ambiances différentes qui font voyager l’esprit de l’auditeur dans un climat où l’imaginaire est aux commandes, la sérénité également.

Avec sa démarche, son ouverture aux autres couleurs musicales et sa touche personnelle, Fakear est un artiste complet, certainement l’un des plus intéressant du moment à suivre.

A écouter assurément. Et voir Fakear sur scène est aussi une belle découverte. Alors, n’hésitez pas!

Guillaume.

Publicités