Archives du blog

Les 4 cavaliers de l’Apocalypse.


Apocalyptica_pochetteA priori, l’alchimie entre violoncelles, batterie peut sembler étrange, voire incongrue… surtout si le résultat est une musique classique passée à la moulinette métallisée par un quatuor finlandais dénommé Apocalyptica. Chostakovitch, Prokofiev, le violoncelliste Rostropovitch, ont déjà « subi » cette transgression musicale. Avec succès.

Ce quatuor nordique, orné de 3 violoncellistes et d’un batteur, s’attache à prouver, depuis  1996, année où ils reprirent des titres de Metallica (Plays Metallica for four Cellos), qui les rendirent célèbres, que le mélange des genres, ici classique et métal, sans les « attributs » habituels (guitare, basse électrique, claviers), est donc chose parfaitement réalisable. 17 ans et 10 albums plus tard, Apocalyptica revient à nous avec un disque enregistré en public, accompagné dans cette tâche par le MDR symphony orchestra de Leipzig.

Au menu, des morceaux symphoniques (Le Hollandais Volant, Path in Life, Ludwig-Wonderland, Ludwig-Requiem), en hommage à Richard Wagner et Ludwig van Beethoven, qui, menés par le quatuor et soutenus par l’orchestre symphonique de la Radio de Leipzig, prennent un relief savoureux, inattendu. Le restant des morceaux constitue le nouveau répertoire du groupe, uniquement instrumental.

Alors, si vous êtes curieux, amateurs de territoires inconnus, de mélanges des genres, ce « Live in Leipzig » est pour vous. Surprise garantie !

Guillaume.

Publicités

Stratovarius, finlandais métalliques!


Quintet finlandais fondé en 1984 à Helsinki,  Stratovarius, ici  capté lors d’un concert enregistré à Tampere en novembre 2011, révèle un métal de bonne facture, mais sans génie ni originalité véritable. Un gros son (qui, en live, ne mets pas le chant en avant, quel dommage !!!), des guitares certes bien menées et dont les manieurs révèlent des influences néo-classiques, à l’instar de ce que faisait Yngwie Malmsteen, égo-guitariste suédois des années 80-90. Mais, à l’inverse de leur patronyme, les métalleux finlandais n’ont rien de vraiment Strato-sphériques…!!!!

Le pensum musical dure sur 2 cd, et franchement, je n’y ai rien trouvé d’exceptionnel. Reste une musique tonique, bien menée, qui ravira les amateurs du genre, mais qui ne peut servir de première découverte aux oreilles neuves.  Le prochain album studio, annoncé en 2013, me fera peut-être mentir. Attendons pour savoir.

Guillaume.

Quand le Métal s’étale…..


La rentrée discographique 2012 est marquée par la sortie de plusieurs albums qui ont un point commun : le rock symphonique.

Outre le Black Symphony des hollandais de Within Temptation, chroniqué par ailleurs, j’attire l’attention des amateurs du genre sur le groupe Nightwish, originaire de Finlande, dont l’ album Dark passion play (2007) est également une belle illustration.

Tout au long des 13 titres de l’album, les finlandais développent une musique où énergie et mélodie sont présentes.
La chanteuse Anette Olzon, qui remplace depuis 2005 Tarja Turunen, tient bien la barque. Sans avoir nécessairement le côté très orchestral, théâtral de Within Temptation, Nightwish développe un univers musical efficace, musclé, où les synthés prennent toute leur place.

Alors, avis  aux amateurs du genre, et à ceux qui voudraient les découvrir.

Autres albums de Nightwish : Highest hopes (2005) ; End of an era (2006) ; Wishmaster (2009) ; Imaginaerum (2012).

Guillaume.

Nightwish, métal venu du grand nord


Nightwish, groupe de métal finlandais fondé en 1996, par Tuomas Holopainen (claviers), possède une discograhie déjà riche de 7 albums studios, depuis « Angel fall first », paru en 1997.

Leur dernier opus, Imaginaerum (2011), est fidèle à leur réputation :

Un mélange savamment dosé de rock mélodique, porté par la voix de la chanteuse Anette Olzon, de guitares saturées et des orchestrations très complexes. L’ensemble donne une musique enlevée, inventive. Un plaisir pour les amateurs du genre, dont je suis. Leurs compositions font parfois penser à des musique de films de grandes fresques historiques, médiévales.

Alors, si vous aimez les belles voix haut perchées, les guitares virevoltantes, les rythmiques soutenues, et les orchestrations enrichies de cordes, piano, cornemuse, alors le cocktail Nightwish est fait pour vous.

Les albums « Wishmaster » (2009), « End of an era »(2006), sont également disponibles à l’Espace Musique.

Guillaume.