Archives du blog

« Mon festival » à Nantes


Chef-d’oeuvre de Manuel de Falla, l’Amour sorcier nous entraîne dans le monde des gitans d’Andalousie.  L’action se déroule dans un univers de superstitions et de sorcellerie, où  les personnages persécutés par la jalousie d’un amant défunt,  parviendront finalement à rompre le charme maléfique.

Sur la scène du « Lieu Unique », la chanteuse de flamenco  Antonia Contreras tient le rôle de la gitane Candelas,  son interprétation et son implication scénique sont remarquables, et malgré un changement de salle au dernier moment et un décor très « béton », elle a réussi à nous transporter dans cette musique âpre et envoûtante.  Accompagnée par l’Orchestre Poitou Charentes, dirigé par Jean François Heisser, venez emprunter la version enregistrée chez Mirare à l’espace musique.

A suivre…

Enitram

« Mon festival » à Nantes


Pour sa 19ème édition « La Folle journée » de Nantes mettait à l’honneur en quelques 300 concerts l’histoire de la musique française et espagnole de 1850 à nos jours, avec un focus particulier sur les années 1870 à 1940. De Bizet à Boulez, en passant par Ravel,  Chabrier et les « parisiens » Albeniz, Granados, Falla,  ce festival a programmé les œuvres de cette lignée de grands compositeurs très inspirés par les sons et les couleurs de l’Espagne et qui ont forgé l’identité musicale française du XX siècle.

Pour clôturer « mon festival », j’ai assisté au concert du pianiste Florent Boffard qui interprétait la sonate n°2 de Pierre Boulez. Composée en 1948,  à l’âge de 23 ans cette pièce écrite en 4 mouvements explore les techniques sérielles. Pour apprivoiser cette œuvre difficile, Florent Boffard se lance dans un concert-conférence afin de donner au public quelques clés pour la comprendre et mieux l’apprécier.

Son interprétation passionnante, son jeu d’une grande clarté avec des contrastes lumineux,  son talent de pédagogue, sa simplicité, montre l’engagement de cet artiste en faveur de la musique contemporaine. Un bon moment de partage.

Pour mieux connaître cet interprète empruntez à l’espace musique :

Sonate n° 2 ; rhapsodie n° 1 pour violon et piano de Bela Bartok avec I. Faust au violon

Etudes de Claude Debussy et Bela Bartok

Sonates violon et piano de Gabriel Fauré avec I. Faust

Répons ; Dialogue de l’ombre double de Pierre Boulez

Notations I-XII ; Explosante-fixe ; Structures II de Pierre Boulez

A suivre…

Enitram

%d blogueurs aiment cette page :