Archives du blog

# La playlist de mars 18 : Un temps à rester sous la couette


visuel playlist mauvais temps
Voilà, c’est mars.
C’est bien et c’est pas bien.
Mars, c’est enfin la fin de l’hiver qui s’annonce, le printemps qui fait signe qu’il arrive, doucement mais sûrement. C’est la fin de l’hibernation. Mais c’est aussi un mois souvent pluvieux, venteux, et finalement, on peut passer quelques heures à regarder la pluie tomber, alors que l’on vient de passer quelques semaines emmitouflés dans nos doudounes et que l’on rêve de s’alléger un peu de quelques couches de vêtements…
Alors ce temps maussade a inspiré cette petite playlist, faite de chansons sur la pluie, le froid, le vent, bref, le sale temps…

En attendant des jours meilleurs !

Bonne écoute

Carine

Chaud…….


cover170x170Une victoire à la nouvelle star en 2010, un album en 2011 puis un long silence de 4 ans. Et 4 ans pour le public c’est long. Et revoici Luce avec un nouveau look et un nouvel album écrit et réalisé par Mathieu Boogaerts.

Luce nous renvoie une image coquine avec un grain de folie qui lui correspond bien. J’aime bien Polka et Vernis coécrits par Mathieu et Luce qui portent sur l’amour et l’image. Mais malgré tout si l’ensemble n’a rien de bien fracassant, ce cd est tout de même original, porté par la voix douce et la bonne humeur de Luce.

Françoise

Petites peurs et tabous…


Le morceau que j’ai choisi pour cette journée de la femme ? Il y en a deux. Un féminin, un masculin. A vous de deviner.

 «Ne m’oublie pas sur la porte au milieu de tes clés, ne m’oublie pas sur la flotte le parapluie mouillé, ne m’oublie pas au fond d’un tiroir rouillé ou dans un vieux cahier»

 «Mais toi c’est que t’as peur du loup c’est que t’as peur que je t’aboie tu crois que le loup c’est moi tu as peur du coup tu crois que la proie c’est toi c’est tout »

 Facile ?

En s’arrêtant sur ces paroles, on entend une tentative d’adoucir la guerre des sexes. Ce sont les petites peurs et tabous que la chanson vient bousculer, à la manière dont les grandes causes se résolvent parfois dans une conversation. Donc, oui, La grande Sophie avec « Ne m’oublie pas » et Mathieu Boogaerts avec « Avant que je m’ennuie », deux morceaux d’une belle intimité chantée, deux mises en scènes sensibles et subtiles, que je propose amicalement pour cette journée de la femme.

Nolwenn.

%d blogueurs aiment cette page :