Archives du blog

Qui étais-tu York Bowen ?


095115180525York Bowen est compositeur anglais né en 1884 et décédé en 1961. Il jouait du piano, du cor, de l’alto, de l’orgue et était chef d’orchestre. Cet artiste accompli n’a jamais réellement eu la place qu’il méritait même s’il était très apprécié en son temps. Il a laissé de nombreuses œuvres que nous commençons à redécouvrir. Le style post romantique qui le caractérisait est tombé dans l’oubli après la guerre de 14-18 et c’est sans doute cela qui a précipité sa chute. Certaines parties de la sonate pour clarinette font penser aux comédies musicales américaines. Pour le reste on sent la forte influence de Chopin, Liszt, Brahms, Strauss et Debussy sans oublier Rachmaninov auquel il était souvent comparé. Un compositeur à découvrir…

Françoise

Publicités

Musique de chambre


boellmannLéon Boëllmann est né le 15 septembre 1862 à Ensisheim (Alsace) et décédé à Paris le 17 octobre 1897, contemporain de Camille Saint Saens, César Franck, Gabriel Fauré,  Claude Debussy. Il était reconnu par ses pairs comme étant un excellent compositeur malheureusement tombé dans l’oubli après sa mort.  Cantor de l’église St Paul à Paris, il a laissé à ce titre une oeuvre importante pour orgue connue des organistes.

Sa musique de chambre est à la fois élégante, mystérieuse, pleine de vie et de dynamisme digne des plus grands de son époque.

Merci au Trio Parnassus et à Gérard Caussé de lui rendre hommage dans ce cd magnifique et de réparer cette injustice.

Françoise

Adolphe Biarent


Adolphe Biarent musicien et compositeur belge est né  en 1871 et décédé en 1916. Ce compositeur, peu connu, oeuvra toute sa vie pour développer la musique dans sa ville de Charleroi au détriment de sa propre carrière.

Membre de l’école wallonne, il a été formé aux conservatoires de Bruxelles et de  Gand, il exercera jusqu’à sa mort à l’académie de musique de Charleroi.

Diane Andersen pianiste et professeur de renom qui a déjà bataillé pour le faire sortir de l’oubli, nous présente ici 2 oeuvres marquées par le drame de « la grande guerre » d’une puissance extraordinaire.  Elle est accompagnée par Mark  Drobinsky au violoncelle. Superbe…     J’aime

Françoise

The best is noise


 Inoculate? de Kasper T. Toeplitz, c’est un peu comme si vous passiez au mixer Atmosphères de Ligeti et l’album Fertile de KK Null : se mêlent à une musique « statique » (aux variations à peine perceptibles mais continues) le noise japonais et l’électronique. C’est en allant voir son spectacle Bestioles à L’IRCAM que j’ai découvert ce compositeur. Sa démarche est proche de celle de Fausto Romitelli bien que leurs oeuvres soient très différentes : trouver une voie pour que la musique savante puisse communiquer avec un plus large public (sans pour autant s’abandonner à quelque courant « néo-je-ne-sais-quoi », mais en empruntant à certaines pratiques des musiques actuelles.)  En ce sens, Inoculate?, composée pour et avec le Trio Journal Intime, la chorégraphe Myriam Gourfink et la danseuse Déborah Lary (qui participe par ses gestes à l’élaboration de la musique grâce à la disposition de capteurs) est selon moi une réussite. Après, c’est à chacun de juger…

Un lien qui présente l’oeuvre avec des vidéos (ce qui manque, malheureusement, à cet enregistrement sur CD. Par contre le livret vous fournit la recette du bigos, une sorte de choucroute polonaise!) :  Inoculate

Blogomil