Archives du blog

1 an en musique : 1984


Décidément, les années 80 sont un véritable crève coeur pour faire une playlist, à chaque fois je sélectionne cinquante titres et pour en sortir douze dont un inavouable, croyez-moi bien que je m’amuse…

Je ne pouvais pas passer à côté de ma déesse musicale absolue, MADAME Sade Adu avec son inoubliable “Smooth operator”, son timbre de voix, ce saxophone et les percus qui rythment ce morceau, c’est juste indescriptible “Coast to coast L.A to Chicagoooooo…” Ah la la je ne m’en lasserais jamais, je pourrais faire toute la chronique sur ce morceau si je m’écoutais. Allez on se reprend, y’a d’autres chose de qualité dans cette playlist de 1984, vous y retrouverez les géants de la pop Anglaise, à savoir Queen emmené par un Freddie Mercury inoubliable en travesti avec son aspirateur pour “I want to break free”, le batteur chauve le plus célèbre et la chanteuse aux cheveux les plus explosifs, respectivement Phil Collins et Tina Turner, pour les magnifiques “Against all odds” et “What’s love got to do with it?”

J’ai aussi mis deux fois George Michael, d’abord avec Wham pour le pétillant “Wake me up”, je pense que si vous cherchez une tenue pour illustrer le style pop début 80, le mini short et le sweat rose de George me paraissent être un choix judicieux. Et puis, j’ai aussi choisi le superbe “Careless Whisper” qui a un peu lancé la carrière solo de l’artiste, encore une fois, comme pour Sade, le saxo me transporte, je suis fan!!!

Mes années basket aussi sont représentées avec le morceau qui servait de chauffeur de salle pendant les temps morts des matchs des Chicago Bulls de Michael Jordan, le “Jump” de Van Halen, la madonne est là aussi, Jermaine, le frère de MJ aussi, pour son “When the rain begins to fall” avec Pia Zadora.

Je ne vais pas vous détailler toute la liste, mais juste finir par mon inavouable, qui, pour une fois, n’en est pas vraiment un, c’est plus une dédicace à Guillaume, fan absolue de Scorpions, qui me sifflote régulièrement dans les oreilles leur “Still loving you” et également ce qui est, pour moi, l’un des plus grands morceaux de l’histoire de la musique, le « Purple Rain » de Prince, dont je vous reparlerais plus tard dans une prochaine histoire d’une chanson.

Voilà, sur ce et attendant 1985, je vous souhaite une bonne écoute…

Laurent

Publicités

Du Gospel aux Mantras…Voyage en harmonies…


Longtemps surnommée la « Tigresse », la « Queen of Soul », la désormais retraitée des scènes du monde entier Tina Turner, nous donne de ses vocales nouvelles à travers un album inattendu. « Love within… beyond« , sur lequel elle apparaît aux côtés de 3 autres chanteuses Dechen Shak-Dagsay, chanteuse tibétaine,  Regula Curti, soprano, Sawani Shende-Sathaye, chanteuse Hindi est une ode à la paix, au bien-être intérieur, à l’harmonie. Etonnant penserez-vous, de la part de Tina Turner

Oui, si l’on considère que, retirée du monde musical depuis quelques années, elle n’a pas besoin d’enregistrer d’albums. Sa carrière, sa  discographie, son succès mondial sur plus de 5 décénnies, ont fait d’elle une légende vivante de la musique noire américaine.

Non, si l’on sait ou découvre (c’est mon cas), que Tina Turner est une bouddhiste convaincue,  très imprégnée de la culture hindou, de la musique hindi, des rites de cette philosophie. Elle s’implique au sein de la Beyond Foundation. Ainsi est donc né « Love Within … Beyond« .  Force est de reconnaitre que le résultat est surprenant !  Chants tibétains, mantras, gospel, chant classique, tout se mélange et se succède, laissant l’auditeur voyager au gré des ambiances, des musiques traditionnelles (ici modernisées)…4 voix de femmes, 4 cultures,  4 artistes ici réunies pour une ode à l’Humain.

Beau résultat que cette rencontre, ce mélange de cultures.

Merci Tina, Merci mesdames!

Guillaume.