La gouaille de la Marquise


Carmen Maria Vega signe ici son deuxième album.

Elle nous revient avec son humour décapant, un look très perso, une gouaille toujours présente. Elle se sert de sa voix et de son punch pour dénoncer les travers de notre société, nous dépeint des personnages caricaturaux mais pas tant que cela. Elle refuse tout classement mais elle me fait tout de même penser à Juliette et à Catherine Ringer. J’ai adoré « Marquise » et bien ris « sur on s’en fout » et « Country »

Vous voulez passer un bon moment, vous savez ce qu’il vous reste à faire……

Françoise

Publicités

Publié le 2 août 2012, dans Chroniques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s