Rap-Electro ou Electro-Rap ?


couverture_BrondinskiBrodinski, célèbre producteur et DJ français, ne nous avait jamais proposé d’album, et bien depuis mars 2015, voilà une bonne chose de faite. Avec son Brava, ce pilier de la scène electro française s’est mis en danger. Ce fut un pari réussi. L’album qu’il nous propose n’est pas une electro avec un peu de rap, ni du rap sur une musique electro. Non c’est une véritable association des deux genres, un bon dosage, une belle réussite.

Il est allé aux USA chercher les nouveaux rappeurs underground, les plus doués du moment, tels que Youg Scooter, Bloddy Jay, Slim Thug, Peewee Longway… Ces collaborations donnent un album qui peut être déstabilisant, qui ne plaira certainement pas à tout le monde, avec des beats lourds, puissants, un flow percutant. C’est un cd profond, voire violent, tout en étant bien maîtrisé, des sons travaillés. Une ambiance de Bad Boy, sur une electro moderniste, furieusement contemporaine.

Dire que tous les morceaux m’ont plu serait mentir, mais des +++ au célèbre Can’t help Myself, que l’on a pu découvrir il y a quelques mois, mais aussi à US avec Bloody Jay et à Interviews avec ILoveMakonnen et Yung Gleesh.

Michèle

 

Publicités

Publié le 22 juin 2015, dans Chroniques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s